#daredevil

Osez des créateurs sans concessions !

Alexandra Bachzetsis

Escape Act

danse performance

Escape Act
Escape Act

danse

ve 06.03 - sa 07.03.20

La voix a-t-elle un genre ? En évoquant le drag, le voguing, le strip-tease, les didacticiels YouTube ainsi que les ballets triadiques d’Oskar Schlemmer, sept corps et bien plus d’objets éprouvent de nouvelles constellations comme ready-made surréalistes. Avec beaucoup d’ironie, le spectacle présente des identités de genre de manière hyperstéréotypée pour ensuite les démonter.

Iggy Lond Malmborg

Physics and Phantasma

performance

Physics and Phantasma
Physics and Phantasma

performance

ve 31.01 - sa 01.02.20

Là où de nombreux créateurs vantent les mérites d’une scène vide comme l’espace ultime de la fantaisie, elle adopte quelque chose d’obsessionnel et de traumatisant dans Physics and Phantasma. Il faut coûte que coûte alimenter le vide de contenu et pour ce faire, Iggy Lond Malmborg vous emmène en voyage dans des coins aussi sombres qu’arbitraires de votre imagination – le lieu où se déroule réellement ce solo.

Mădălina Dan & Agata Siniarska

Mothers of Steel

performance

Mothers of Steel
Mothers of Steel

performance

je 05.12 - ve 06.12.19

Pendant un marathon de pleurs méditatif de près d’une heure, deux personnages féminins futuristes remettent en question les mécanismes qui transforment les émotions intimes en phénomène politique. Dans une chorégraphie émaillée de vidéo et avec de grandes feuilles de papier – à la fois des pancartes de manifestation et du linge qui sèche –, leurs larmes évoluent d’un aveu de faiblesse à un acte de force politique.

Jérôme Bel

Conférence sur rien (1949)

lecture performance

Conférence sur rien (1949)
Conférence sur rien (1949)

lecture performance

ve 08.11.19

« Je n’ai rien à dire et je le dis. » C’est avec ces paroles que John Cage entame son discours Lecture on Nothing à l’Artists’ Club à New York en 1949. Le texte emprunte beaucoup à une partition hypnotique qui suivrait la structure des récentes compositions musicales de Cage – y compris une attention particulière au silence. À présent, Jérôme Bel lit le discours en français.