#Daredevil

Osez des créateurs sans concessions !

Dans voor actrice (Jolente De Keersmaeker)

Jérôme Bel & tg STAN

danse

Jérôme Bel & tg STAN
Jérôme Bel & tg STAN

danse

me 01.12 - je 02.12.21

Pour ce spectacle, le chorégraphe Jérôme Bel a demandé à la comédienne Jolente De Keersmaeker de ne pas interpréter un rôle du répertoire théâtral comme elle en a l’habitude, mais des extraits de pièces de danse moderne. Dans voor actrice n’est cependant pas un simple spectacle de danse. Jolente De Keersmaeker n’étant jusqu’à nouvel ordre pas une danseuse professionnelle, elle jette tout le formalisme usuel de la danse par-dessus bord. Attendez-vous à une soirée aussi dansante que théâtrale, à la croisée du mouvement et des mots, du corps et de l’imagination.

Doris Uhlich

Every Body Electric [medium]

danse

Every Body Electric [medium]
Every Body Electric [medium]

danse

je 02.04.20
Attention: ce spectacle est annulé afin d’éviter la propagation du nouveau coronavirus.

Les personnes avec un handicap physique sont plus souvent associées à l’immobilité qu’au mouvement. Dans Every Body Electric, Doris Uhlich réfute cette idée avec vitalité et extase. Quelles possibilités supplémentaires se profilent lorsque fauteuils roulants, prothèses et béquilles ne constituent plus des obstacles, mais au contraire de puissantes extensions du corps ? Attendez-vous à un dialogue passionnant entre êtres humains et machines et à des styles de danse hautement personnels qui varient d’explosifs à doux et poétiques.

Boris Charmatz

infini

danse

infini
infini

danse

me 25.03 - sa 28.03.20

Attention: ce spectacle est annulé afin d’éviter la propagation du nouveau coronavirus.

Depuis des siècles, les danseurs comptent leur pas jusqu’à 4, 6 ou 8. Et s’ils comptaient jusqu’à l’infini ? Boris Charmatz : « J’ai toujours détesté compter en dansant. Dans cette pièce, nous comptons, parlons et chantons pour danser, mais surtout pour mieux divaguer. » Dans un monde de plus en plus esclave d’algorithmes, Charmatz offre un moment d’infini.

Alexandra Bachzetsis

Escape Act

danse performance

Escape Act
Escape Act

danse

ve 06.03 - sa 07.03.20

La voix a-t-elle un genre ? En évoquant le drag, le voguing, le strip-tease, les didacticiels YouTube ainsi que les ballets triadiques d’Oskar Schlemmer, sept corps et bien plus d’objets éprouvent de nouvelles constellations comme ready-made surréalistes. Avec beaucoup d’ironie, le spectacle présente des identités de genre de manière hyperstéréotypée pour ensuite les démonter.

Boyzie Cekwana & Danya Hammoud

Bootlegged

danse

Bootlegged
Bootlegged

danse

ma 21.01 - me 22.01.20

Dans le Midwest états-unien des années 1880, les hommes transportaient clandestinement des bouteilles d’alcool dans leurs bottes. Le terme de « bootlegging » – contrebande – était né. À présent, il y a Bootlegged : une rencontre entre Boyzie Cekwana et Danya Hammoud. Deux corps, deux récits issus de deux histoires spécifiques composent, non sans heurts, une troisième histoire partagée.

Ligia Lewis

Water Will (in Melody)

danse

Water Will (in Melody)
Water Will (in Melody)

danse

ve 06.12 - sa 07.12.19

Water Will (in Melody), une œuvre chorégraphique conçue pour quatre performeurs, prend pour point de départ le mélodrame. Aux prises avec le langage et des notions de « volonté », cette fantaisie dystopique devient un espace de négociation pour le désir, l’imagination et des sentiments d’une fin gagnant du terrain.

Michiel Vandevelde

Ends of worlds

danse

Ends of worlds
Ends of worlds

danse

je 04.04 - ve 05.04.19

Peut-on prédire l’avenir à l’aune du passé ? Michiel Vandevelde analyse le passé à la faveur de la danse moderne et contemporaine occidentale, et plus précisément par le biais de figures clés comme Isadora Duncan et Anna Halprin. En cinq parties spéculatives sur le passé, à partir du futur, il est inévitablement question du présent. Les chorégraphies deviennent ainsi une forme de science-fiction.

Bahar Temiz & Marc Vanrunxt

White on White

danse

White on White
White on White

danse

me 27.02.19

De quels mouvements ou fragments de mouvement se souvient un danseur après des années d’entraînement et d’expérience scénique ? Dans la première partie de son solo pour la danseuse Bahar Temiz, Vanrunxt étudie la force et la possible signification du mouvement à travers le souvenir. Dans la seconde partie, Temiz se bat contre un « disco-drone » qui fonctionne au ralenti : une scène comme un long éclair qui perdure indéfiniment.

Ligia Lewis

Sorrow Swag

danse

Sorrow Swag
Sorrow Swag

danse

ve 25.01 - sa 26.01.19

Cette première partie – en bleu – du triptyque de Ligia Lewis autour de la race et de la représentation. Elle crée de façon méticuleuse un corps hybride en état de flux constant. Vers la fin, ce corps se transforme et se réduit uniquement à une bouche et à un cri implacable. Avec minor matter – le deuxième volet, rouge – elle a fait forte impression lors de WoWmen!18, en mars 2018.

Eleanor Bauer

A lot of moving parts

danse

A lot of moving parts
A lot of moving parts

danse

ve 11.01 - sa 12.01.19

Comment la danse pense-t-elle à travers Eleanor Bauer et comment Eleanor Bauer pense-t-elle à travers la danse ? Dans ce solo, la chorégraphe et performeuse états-unienne Eleanor Bauer réunit des années de pratique et d’écriture de la danse. Elle se sert de frictions, de collisions, de traductions, de relations amoureuses et de lacunes entre la danse et la langue.

Pepe Elmas Naswa

Dans la peau de l’autre

danse

Dans la peau de l’autre
Dans la peau de l’autre

danse

sa 15.12 - lu 17.12.18

Août 2016, une kermesse populaire quelque part à Kinshasa. Le jeune chorégraphe Pepe Elmas Naswa regarde plein d’admiration une danse de serpent exécutée par un groupe d’enfants de la rue et d’enfants de gangs. Ensuite, il les convainc d’apprendre la danse à un groupe de danseurs contemporains lors d’un atelier. Ce fut le point de départ de Dans la peau de l’autre.

Mette Ingvartsen

to come (extended)

danse

to come (extended)
to come (extended)

danse

ve 16.11 - sa 17.11.18

Publicités, films, internet : nous sommes constamment entourés d’images de corps sexués. Dans to come (extended) quinze performeurs cherchent le rapport entre la liberté sexuelle individuelle et la sexualité en tant qu’expérience collective. L’objectif central consiste à remettre en question l’excitation et l’orgasme – parfois sous forme de ralenti surprenant, d’autre fois d’accélération hyper dynamique.

DD Dorvillier & Sébastien Roux/human future dance corps

Only One of Many

danse

Only One of Many
Only One of Many

danse

ve 27.04 - sa 28.04.18

À quel point regarde-t-on différemment de la danse ou écoute-t-on autrement une pièce de musique quand celles-ci sont combinées avec une autre chorégraphie ou une autre composition musicale ? Quels rapports entre regard et écoute les combinaisons changeantes éveillent-elles ?

Mette Ingvartsen

21 Pornographies

danse performance

21 Pornographies
21 Pornographies

danse

ve 09.03 - sa 10.03.18

Mette Ingvartsen souhaite étudier et dévoiler le profond enracinement de la pornographie dans notre société. Dans ce quatrième volet de son cycle The Red Pieces, elle marie les actions physiques et les passages narratifs, nous présentant pour ainsi dire une chorégraphie mentale. Une fois de plus, elle passe la sexualité au crible avec pour résultat, un spectacle d’une intensité exceptionnelle.

Ligia Lewis

minor matter

danse

minor matter
minor matter

danse

ve 09.03 - sa 10.03.18

Ligia Lewis se tourne vers la couleur rouge – interrogeant la (re)présentation, l’abstraction et les limites de signification. Trois performeurs poussent leurs corps jusqu’aux frontières du théâtre tout en montrant simultanément l’humble relation qu’ils entretiennent avec la discipline. L’épuisement atteint des niveaux toujours plus élevés au cours d’un trajet vers la matière essentielle de la scène : le noir. minor matter a valu à Lewis le prestigieux Bessie award.

Dans voor actrice (Jolente De Keersmaeker)

Jérôme Bel & tg STAN

danse

Jérôme Bel & tg STAN
Jérôme Bel & tg STAN

danse

me 01.12 - je 02.12.21

Pour ce spectacle, le chorégraphe Jérôme Bel a demandé à la comédienne Jolente De Keersmaeker de ne pas interpréter un rôle du répertoire théâtral comme elle en a l’habitude, mais des extraits de pièces de danse moderne. Dans voor actrice n’est cependant pas un simple spectacle de danse. Jolente De Keersmaeker n’étant jusqu’à nouvel ordre pas une danseuse professionnelle, elle jette tout le formalisme usuel de la danse par-dessus bord. Attendez-vous à une soirée aussi dansante que théâtrale, à la croisée du mouvement et des mots, du corps et de l’imagination.

Doris Uhlich

Every Body Electric [medium]

danse

Every Body Electric [medium]
Every Body Electric [medium]

danse

je 02.04.20
Attention: ce spectacle est annulé afin d’éviter la propagation du nouveau coronavirus.

Les personnes avec un handicap physique sont plus souvent associées à l’immobilité qu’au mouvement. Dans Every Body Electric, Doris Uhlich réfute cette idée avec vitalité et extase. Quelles possibilités supplémentaires se profilent lorsque fauteuils roulants, prothèses et béquilles ne constituent plus des obstacles, mais au contraire de puissantes extensions du corps ? Attendez-vous à un dialogue passionnant entre êtres humains et machines et à des styles de danse hautement personnels qui varient d’explosifs à doux et poétiques.

Boris Charmatz

infini

danse

infini
infini

danse

me 25.03 - sa 28.03.20

Attention: ce spectacle est annulé afin d’éviter la propagation du nouveau coronavirus.

Depuis des siècles, les danseurs comptent leur pas jusqu’à 4, 6 ou 8. Et s’ils comptaient jusqu’à l’infini ? Boris Charmatz : « J’ai toujours détesté compter en dansant. Dans cette pièce, nous comptons, parlons et chantons pour danser, mais surtout pour mieux divaguer. » Dans un monde de plus en plus esclave d’algorithmes, Charmatz offre un moment d’infini.

Alexandra Bachzetsis

Escape Act

danse performance

Escape Act
Escape Act

danse

ve 06.03 - sa 07.03.20

La voix a-t-elle un genre ? En évoquant le drag, le voguing, le strip-tease, les didacticiels YouTube ainsi que les ballets triadiques d’Oskar Schlemmer, sept corps et bien plus d’objets éprouvent de nouvelles constellations comme ready-made surréalistes. Avec beaucoup d’ironie, le spectacle présente des identités de genre de manière hyperstéréotypée pour ensuite les démonter.

Boyzie Cekwana & Danya Hammoud

Bootlegged

danse

Bootlegged
Bootlegged

danse

ma 21.01 - me 22.01.20

Dans le Midwest états-unien des années 1880, les hommes transportaient clandestinement des bouteilles d’alcool dans leurs bottes. Le terme de « bootlegging » – contrebande – était né. À présent, il y a Bootlegged : une rencontre entre Boyzie Cekwana et Danya Hammoud. Deux corps, deux récits issus de deux histoires spécifiques composent, non sans heurts, une troisième histoire partagée.

Ligia Lewis

Water Will (in Melody)

danse

Water Will (in Melody)
Water Will (in Melody)

danse

ve 06.12 - sa 07.12.19

Water Will (in Melody), une œuvre chorégraphique conçue pour quatre performeurs, prend pour point de départ le mélodrame. Aux prises avec le langage et des notions de « volonté », cette fantaisie dystopique devient un espace de négociation pour le désir, l’imagination et des sentiments d’une fin gagnant du terrain.

Michiel Vandevelde

Ends of worlds

danse

Ends of worlds
Ends of worlds

danse

je 04.04 - ve 05.04.19

Peut-on prédire l’avenir à l’aune du passé ? Michiel Vandevelde analyse le passé à la faveur de la danse moderne et contemporaine occidentale, et plus précisément par le biais de figures clés comme Isadora Duncan et Anna Halprin. En cinq parties spéculatives sur le passé, à partir du futur, il est inévitablement question du présent. Les chorégraphies deviennent ainsi une forme de science-fiction.

Bahar Temiz & Marc Vanrunxt

White on White

danse

White on White
White on White

danse

me 27.02.19

De quels mouvements ou fragments de mouvement se souvient un danseur après des années d’entraînement et d’expérience scénique ? Dans la première partie de son solo pour la danseuse Bahar Temiz, Vanrunxt étudie la force et la possible signification du mouvement à travers le souvenir. Dans la seconde partie, Temiz se bat contre un « disco-drone » qui fonctionne au ralenti : une scène comme un long éclair qui perdure indéfiniment.

Ligia Lewis

Sorrow Swag

danse

Sorrow Swag
Sorrow Swag

danse

ve 25.01 - sa 26.01.19

Cette première partie – en bleu – du triptyque de Ligia Lewis autour de la race et de la représentation. Elle crée de façon méticuleuse un corps hybride en état de flux constant. Vers la fin, ce corps se transforme et se réduit uniquement à une bouche et à un cri implacable. Avec minor matter – le deuxième volet, rouge – elle a fait forte impression lors de WoWmen!18, en mars 2018.

Eleanor Bauer

A lot of moving parts

danse

A lot of moving parts
A lot of moving parts

danse

ve 11.01 - sa 12.01.19

Comment la danse pense-t-elle à travers Eleanor Bauer et comment Eleanor Bauer pense-t-elle à travers la danse ? Dans ce solo, la chorégraphe et performeuse états-unienne Eleanor Bauer réunit des années de pratique et d’écriture de la danse. Elle se sert de frictions, de collisions, de traductions, de relations amoureuses et de lacunes entre la danse et la langue.

Pepe Elmas Naswa

Dans la peau de l’autre

danse

Dans la peau de l’autre
Dans la peau de l’autre

danse

sa 15.12 - lu 17.12.18

Août 2016, une kermesse populaire quelque part à Kinshasa. Le jeune chorégraphe Pepe Elmas Naswa regarde plein d’admiration une danse de serpent exécutée par un groupe d’enfants de la rue et d’enfants de gangs. Ensuite, il les convainc d’apprendre la danse à un groupe de danseurs contemporains lors d’un atelier. Ce fut le point de départ de Dans la peau de l’autre.

Mette Ingvartsen

to come (extended)

danse

to come (extended)
to come (extended)

danse

ve 16.11 - sa 17.11.18

Publicités, films, internet : nous sommes constamment entourés d’images de corps sexués. Dans to come (extended) quinze performeurs cherchent le rapport entre la liberté sexuelle individuelle et la sexualité en tant qu’expérience collective. L’objectif central consiste à remettre en question l’excitation et l’orgasme – parfois sous forme de ralenti surprenant, d’autre fois d’accélération hyper dynamique.

DD Dorvillier & Sébastien Roux/human future dance corps

Only One of Many

danse

Only One of Many
Only One of Many

danse

ve 27.04 - sa 28.04.18

À quel point regarde-t-on différemment de la danse ou écoute-t-on autrement une pièce de musique quand celles-ci sont combinées avec une autre chorégraphie ou une autre composition musicale ? Quels rapports entre regard et écoute les combinaisons changeantes éveillent-elles ?

Mette Ingvartsen

21 Pornographies

danse performance

21 Pornographies
21 Pornographies

danse

ve 09.03 - sa 10.03.18

Mette Ingvartsen souhaite étudier et dévoiler le profond enracinement de la pornographie dans notre société. Dans ce quatrième volet de son cycle The Red Pieces, elle marie les actions physiques et les passages narratifs, nous présentant pour ainsi dire une chorégraphie mentale. Une fois de plus, elle passe la sexualité au crible avec pour résultat, un spectacle d’une intensité exceptionnelle.

Ligia Lewis

minor matter

danse

minor matter
minor matter

danse

ve 09.03 - sa 10.03.18

Ligia Lewis se tourne vers la couleur rouge – interrogeant la (re)présentation, l’abstraction et les limites de signification. Trois performeurs poussent leurs corps jusqu’aux frontières du théâtre tout en montrant simultanément l’humble relation qu’ils entretiennent avec la discipline. L’épuisement atteint des niveaux toujours plus élevés au cours d’un trajet vers la matière essentielle de la scène : le noir. minor matter a valu à Lewis le prestigieux Bessie award.