#bignames

Les grandes pointures à l’oeuvre

Jonathan Burrows

Rewriting

danse lecture performance

Rewriting
Rewriting

danse

ve 24.04 - sa 25.04.20

Attention: ce spectacle est annulé afin d’éviter la propagation du nouveau coronavirus.

De quoi se compose la pratique de la chorégraphie ? Dans Rewriting, Jonathan Burrows tente – parfois avec hésitation, d’autres fois avec exubérance – de cartographier le terrain inconnu qu’est la chorégraphie. Face au modèle dominant, qui prétend qu’un bon spectacle est le résultat d’une idée forte, Burrows propose une pratique lente d’accumulation plutôt fortuite de significations qui surgissent pendant le travail.

Jérôme Bel

Conférence sur rien (1949)

lecture performance

Conférence sur rien (1949)
Conférence sur rien (1949)

lecture performance

ve 08.11.19

« Je n’ai rien à dire et je le dis. » C’est avec ces paroles que John Cage entame son discours Lecture on Nothing à l’Artists’ Club à New York en 1949. Le texte emprunte beaucoup à une partition hypnotique qui suivrait la structure des récentes compositions musicales de Cage – y compris une attention particulière au silence. À présent, Jérôme Bel lit le discours en français.

Jérôme Bel

Rétrospective

film talk

Rétrospective
Rétrospective

film

je 07.11.19

Jérôme Bel jette un regard subjectif sur ses travaux précédents. Remontant le fil de ses archives vidéo, il en distille des extraits de ses spectacles les plus significatifs pour reconstituer, à travers un montage minutieux, le déploiement de sa réflexion sur la danse. En se concentrant sur le nouage entre danse et politique, il fait mieux ressortir les préoccupations centrales. Après la projection suit une longue discussion avec le chorégraphe.

Bruno Latour & Frédérique Aït Touati

INSIDE

lecture performance performance talk

INSIDE
INSIDE

lecture performance

sa 24.11.18

Lors de cette lecture performance, le philosophe Bruno Latour et la metteuse en scène Frédérique Aït-Touati réfléchissent à la relation entre l’homme et son environnement. Peut‑on modifier notre manière de voir la Terre ? Non plus de loin, comme une bille bleue perdue dans le cosmos, mais de l’intérieur, de la fine pellicule du globe terrestre qui concentre toute vie, toutes les activités humaines et toutes ses ressources ?