danse

deufert&plischke

Bal Populaire (5-99ans)

danse

Bal Populaire (5-99ans)
Bal Populaire (5-99ans)

danse

sa 27.04.19

deufert&plischke viennent à Bruxelles trois semaines durant pour y recueillir des « lettres à la danse ». Pour clôturer le projet, ils nous invitent à danser à un véritable bal populaire. La collection de mouvements de danse favoris constitue le vocabulaire gestuel d’une fête joyeuse. Il y aura de la musique jouée en public, tout le monde dansera et lors d’intervalles, on pourra entendre les meilleures lettres écrites à la danse.

Daniel Linehan / Hiatus

Body of Work

danse

Body of Work
Body of Work

danse

je 25.04 - sa 27.04.19

La danse et la chorégraphie laissent des traces dans le corps, fréquemment physiques et concrètes : le développement des muscles ou le traumatisme d’une blessure. Mais la répétition et la mémoire des mouvements laissent aussi longtemps des traces. Ainsi les traces de chorégraphies anciennes s’attardent dans les corps des danseurs. Dans Body of Work, Daniel Linehan explore ces traces dans son propre corps.

Vera Tussing, Esse Vanderbruggen & Stine Sampers

@duetthecity

talk danse

@duetthecity
@duetthecity

talk

sa 27.04.19

Dans un spectacle qui ne se transmet qu’à travers les photos de Stine Sampers sur Instagram, les chorégraphes et danseurs Vera Tussing et Esse Vanderbruggen resituent leur œuvre dans le paysage urbain de Bruxelles.

Pichet Klunchun & Chen Wu-kang

Behalf

danse

Behalf
Behalf

danse

ve 03.05 - sa 04.05.19

In this danced dialogue, Thai dancer Pichet Klunchun and Taiwanese dancer Chen Wu-kang reveal themselves to one another and to the audience. With compact portraits of pure movement, they alternately treat themes such as fatherhood, cultural heritage, and self-reliance. In the meantime, percussionist Lazara Rosell Albear adds a third voice.

Anne Teresa & Jolente De Keersmaeker/PARTS

SOMNIA

danse

SOMNIA
SOMNIA

danse

me 29.05 - sa 01.06.19

Anne Teresa et Jolente De Keersmaeker et 44 jeunes danseurs nous emmènent dans la forêt. Mettez vos chaussures de marche pour cette performance de longue durée qui navigue le long de passages de Songe d’une nuit d’été et de la nouvelle astronomique Somnium (1608) de Johannes Kepler. Tournons le dos à la salle obscure et permettons à la forêt et au ciel nocturne de définir l’espace de représentation.

Anne Teresa De Keersmaeker / Rosas

Bartók/Beethoven/Schönberg

danse musique

Bartók/Beethoven/Schönberg
Bartók/Beethoven/Schönberg

danse

me 19.06 - je 27.06.19

Cette soirée exceptionnelle de répertoire nous emmène le long de trois anciens spectacles d’Anne Teresa De Keersmaeker, chacun inspiré d’une composition musicale classique. Au programme : une chorégraphie ludique et combative sur les harmonies et rythmes stratifiés du Quartet n° 4, de Bartók ; une chorégraphie de groupe qui défie la gravité et met en image l’ingénieux contrepoint de Beethoven dans Die Grosse Fuge, et un duo d’un romantisme éhonté au son de Verklärte Nacht de Schönberg. Pour cette série de représentations, Ictus et le Brussels Philharmonic interprètent la musique en direct.

Anne Teresa De Keersmaeker, Jean-Guihen Queyras/Rosas

Mitten wir im Leben sind / Bach 6 Cellosuiten

danse

Mitten wir im Leben sind / Bach 6 Cellosuiten
Mitten wir im Leben sind / Bach 6 Cellosuiten

danse

me 10.07 - je 11.07.19

Trois danseurs et deux danseuses – parmi lesquels Anne Teresa De Keersmaeker en personne – adaptent, interrogent et dansent les six suites pour violoncelle de Bach qu’interprète le violoncelliste de renommée internationale, Jean-Guihen Queyras. Leur architecture ingénieuse, leur rythmique dansante et leur beauté intemporelle continuent à fasciner jusqu’aujourd’hui.

Michiel Vandevelde

Ends of worlds

danse

Ends of worlds
Ends of worlds

danse

je 04.04 - ve 05.04.19

Peut-on prédire l’avenir à l’aune du passé ? Michiel Vandevelde analyse le passé à la faveur de la danse moderne et contemporaine occidentale, et plus précisément par le biais de figures clés comme Isadora Duncan et Anna Halprin. En cinq parties spéculatives sur le passé, à partir du futur, il est inévitablement question du présent. Les chorégraphies deviennent ainsi une forme de science-fiction.