Alexandr Petlura [Moscow]

Street of Truth. Living installations

Street of Truth. Living installations
Street of Truth. Living installations

30.11 – 01.12.2005

Je m’appelle Aleksandr Petlura. Je collectionne des symboles d’époques. Je collectionne des objets fabriqués par des sujets et j’examine l’activité humaine à l’aide des immondices humaines. Il y a trente ans, j’ai eu l’idée que la culture d’un pays pouvait être interprétée à l’aune des ordures de ce pays. Aujourd’hui, ma collection compte plus ou moins 25.000 pièces. J’ai trouvé la plus grande partie sur des tas d’ordures, dans des dépotoirs urbains et des maisons abandonnées. Le reste vient des marchés aux puces et certaines pièces m’ont été offertes.

Les objets qui atterrissent dans mon laboratoire parcourent trois étapes. La première est celle de l’examen scientifique. En un deuxième temps, j’utilise ces objets dans des expositions stationnaires. Au troisième stade, ils font partie d’une action théâtrale. Le courant artistique dans lequel je me situe s’appelle « le nouveau symbolisme ». Ma méthode consiste à transformer l’énergie de l’ancien propriétaire d’un objet, ainsi que ma propre énergie et fantaisie. Les conditions dans lesquelles j’ai trouvé un objet jouent un rôle important dans ce processus. Mes compositions stylistiques appartiennent donc autant à l’histoire réelle qu’à mon opinion subjective sur cette histoire.

Les faits chronologiques et historiques ne constituent pas ma mission primordiale. Par contre, je veux montrer l’évolution des matériaux, l’influence des grands phénomènes politiques et économiques d’un pays sur l’industrie légère, l’apparition de l’individualisme naissant de la masse et enfin l’oppression astucieuse de la conscience de masse dans le contexte de la vie au jour le jour.

Après l’unification des trois phases de mon travail (examen scientifique, installations stationnaires et actions théâtrales), j’ai créé un nouveau projet intitulé « Rue de la vérité. Installations vivantes ». C’est l’histoire de mon pays en images, du début du vingtième siècle jusqu’à ce jour. Dans mon projet, les personnages historiques sortent des tableaux, photos ou longs métrages et les statues des gares de métro moscovite y reprennent vie. Je vous montrerai même les vêtements des idiots de la ville. Dans ce projet tout est pure vérité !

Pure vérité car vous y entendrez les vrais chants d’oiseaux russes, les discours de Lénine et Staline, les conversations de rue, les sons des champs de bataille et les chansons populaires, adorées par le peuple russe à travers les temps.

Pure vérité car tous les costumes, chaussures, accessoires et autres objets quotidiens que vous y verrez ont été assemblés et cousus, sur commande individuelle, par des usines dans l’ancienne Union Soviétique ou en Russie.

Pure vérité car les acteurs ont été rassemblés sur place pour respecter le style naïf selon le principe : celui qui veut être acteur, peut être acteur.

PS : Pendant un bref laps de temps, je vous apprendrai à aimer des broutilles et à boire la vodka. Je vous raconterai également des histoires sur la culture russe.


 


en collaboration avec Europalia Russie