buren

SPARE TIME WORK

SPARE TIME WORK
SPARE TIME WORK

04.06.2022

Can you spend spare time? When is one a big spender? How do you spend spare time? How do you spend your spare time? Do you like to play? Sports? Do you work? Out? Do you go to the gym? I’m pretty sure I saw you there...

Dans SPARE TIME WORK, Buren aborde musicalement des réflexions et des idées sur le travail (reproductif) et les loisirs. Ils explorent les classes et la croissance à l'aide de personnages comme Adult Hood et Young, Cleaner, Grown Woman et Office Worker. Imprégnés de différentes sphères de couleur, ils étudient une variété de relations (de pouvoir), de désirs économiques et de réalités sociales. Tout en étant entourés par les voix intérieures et extérieures des histoires (personnelles), de la radio, de l'internet et de la télévision. De quelle manière notre "époque" nous dit-elle ce que nous devons être, où nous devons nous tenir et ce que nous devons faire ? Qui est porteur du dogme, des codes, des lois et quels sont les systèmes à l'œuvre ? 

• buren – le collectif autour d’Oshin Albrecht et Melissa Mabesoone – se situe quelque part entre la performance, le théâtre et les arts plastiques. Avec ironie, humour et avec une force d’imagination tournée vers l’avenir, elles jouent avec des thèmes comme la féminité, la musique pop et les fantasmes néolibéraux. La saison passée, elles ont présenté leur vidéo To give voice lors de WoWmen! 20. SPARE TIME WORK est leur deuxième spectacle.


concept & performance buren (Oshin Albrecht & Melissa Mabesoone) | light Vera Martins | music and sound buren & Benne Dousselaere | set design buren & Kato Six | external eye Charlotte Vanden Eynde | costumes Claudine Grinwis Plaat Stultjes | production manager Famke Dhont | production buren & workspacebrussels | co-production Kaaitheater, Playground (STUK & Museum M), workspacebrussels, Voo?uit, KAAP, de Brakke Grond, BUDA, de t h e a t e r m a k e r | supported by the Flemish Community, the Flemish Community Commission, and apap – FEMINIST FUTURES, a project co-funded by the Creative Europe Programme of the European Union | special thanks to the 2020 team Eva Dermul, Hannah De Meyer and Marthe Thys