Keller Easterling [US]

on Extrastatecraft

14.10.2019

Sous le dénominateur Hyperpresent, différents penseur.se.s contemporain.e.s offrent chacun.e une conférence sur un nouveau concept qu’ils ont eux-mêmes ou elles-mêmes élaboré. Ensuite, il ou elle engage la discussion avec le philosophe Laurent de Sutter, qui a programmé cette série.

Extrastatecraft contrôle la vie quotidienne dans la ville : c’est la clé du pouvoir – et de la résistance – au XXIe siècle. L’infrastructure ne se limite pas aux conduits et aux câbles souterrains qui contrôlent nos villes, elle détermine aussi les règles cachées qui structurent les espaces qui nous entourent – zones de libres échanges commerciaux, villes intelligentes, banlieues et centres commerciaux.

Extrastatecraft dresse la carte des nouveaux pouvoirs émergents qui contrôlent cet espace et montre la manière dont ils s’étendent au-delà de la portée des gouvernements. Dans cette conversation, Keller Easterling explore les secteurs d’infrastructure qui exercent le plus grand impact sur notre monde – en examinant tout : des normes d’épaisseur des cartes de crédit à l’urbanisme de la téléphonie mobile, la plus grande plate-forme partagée du monde, en passant par les « zones franches », le paradigme le plus virulent de la nouvelle ville mondiale. Et elle suggère quelques techniques inattendues pour résister à ce pouvoir du monde moderne.

• Keller Easterling est une architecte, urbaniste, auteure et professeure à l’Université de Yale. Elle écrit surtout sur l’organisation infrastructurelle du monde. Son dernier ouvrage en date s’intitule Extrastatecraft: The Power of Infrastructure Space.