Ruud Gielens, Rachid Benzine & Hiam Abbass [BE/MA/FR/IL]

In the Eyes of Heaven

In the Eyes of Heaven
In the Eyes of Heaven

24.03 – 25.03.2016

Posséder, sans aimer

Dans les yeux du ciel, ce sont les yeux d'une femme, une de celles qu’on paie pour toujours les posséder, rarement les aimer, quelques minutes ou quelques heures, dans le secret d’une chambre loin des regards. Une femme qui ici-bas est plongée dans l'immense solitude léguée  par un destin qui s’est acharné trop tôt, trop fort et dont elle veut sauver sa propre fille.

Ce sont ses mots parfois chuchotés, parfois hurlés, qu’elle lance à ce Ciel impuissant. Les mots qui disent les confidences, la colère, les désillusions de cette femme déjà meurtrie qui voit soudain s'effondrer, à l'aube du printemps arabe, en même temps que le régime qui meurt, les espoirs d'un lendemain qui peine à se lever. Dans cette attente entre un hier qui se fane et un demain qui tarde, dans ce tumulte de la rue arabe peuplé des ombres de ceux qui meurent et de ceux qui rôdent, elle est là, intransigeante, drôle et cassante à la fois.

• L’islamologue français Rachid Benzine est l’auteur des ouvrages Les nouveaux penseurs de l’islam (2004) et Le Coran expliqué aux jeunes (2013). Avec In the Eyes of Heaven il a écrit un discours sur la condition de la femme au Maghreb et au Mashreq. L’actrice de cinéma Hiam Abbass (Paradise Now, Lemon Tree, Munich) joue le spectacle. Le metteur en scène Ruud Gielens (Union Suspecte, Kaaitheater, KVS) – qui vit et travaille au Caire depuis 2009 – a mis le texte en scène.


text Rachid Benzine | with Hiam Abbass | directed by Ruud Gielens | translation Hiam Abbass, Ruud Gielens, Laila Soliman | dramaturgy Laila Soliman | lights Ruud Gielens | costumes  Laila Soliman | language consultant Jay Bernard | many thanks to H Howitt, Esther Severi | production Kaaitheater & Moussem | co-production C-Mine cultuurcentrum Genk