Bissane Al Charif, Chrystèle Kodr & Waël Ali

I once entered a garden

I once entered a garden
I once entered a garden

09.02 – 17.02.2019

Cette installation interactive, entre documentaire et fiction, prend pour point de départ des récits intimes de premières expériences sexuelles en temps de guerre et de paix au Moyen-Orient. L’œuvre s’appuie sur des témoignages de différentes générations de citoyens de Palestine, d’Irak, du Liban et de Syrie et sur les souvenirs d’adolescence de ces adultes.

 

[Payez ce que vous voulez !]


conceived by Bissane Al Charif & Chrystèle Khodr in collaboration with Waël Ali | sound designer Hadi Deaibes & Simon Pochet | technical director Nadim Deaibes | the first phase of the project was produced with the support of AlMawred AlThaqafy and presented in Zoukak Studio during the Redzone Festival 2018

Sujets apparentés

LA GUERRE EN SYRIE PRODUIT UNE SUREXPOSITION D’IMAGES. POURTANT ON NE VOIT PAS GRAND-CHOSE.

Une conversation avec Chrystèle Khodr & Waël Ali

LA GUERRE EN SYRIE PRODUIT UNE SUREXPOSITION D’IMAGES.  POURTANT ON NE VOIT PAS GRAND-CHOSE.
LA GUERRE EN SYRIE PRODUIT UNE SUREXPOSITION D’IMAGES.  POURTANT ON NE VOIT PAS GRAND-CHOSE.

article

je 13.12.18

Lors du festival Moussem Cities: Damascus, Chrystèle Khodr & Waël Ali présentent leurs deux premières collaborations, Titre Provisoire et I once entered a garden. Depuis deux ans, les deux artistes collaborent. La distance et les retards que celle-ci entraîne font partie de leur processus de travail, mais ils ne le vivent pas forcément de manière négative.