Agnes Trzak & Geertrui Cazaux

(Dis)ability and Animality Cripping Animal Ethics/Activism

(Dis)ability and Animality
(Dis)ability and Animality

02.03.2021

Lors de cette double conférence, il sera question de la libération des animaux d’une part et d’êtres humains handicapés, d’autre part. Comment le spécisme et le capacitisme s’entrecroisent-ils et sont-ils reliés à d’autres « -ismes » au sein d’un système oppressif ? Si certaines aptitudes sont la condition préalable à la reconnaissance des animaux en tant qu’êtres moraux, cela doit avoir des implications éthiques et pratiques pour les êtres humains qui ne disposent pas de ces compétences ?

Geertrui Cazaux s’entretient de la façon dont les animaux autres que les humains résistent à leur oppression par la fuite, la vengeance ou d’autres actes de résistance quotidienne. Leur octroyer une place centrale et partager leurs histoires met à mal l’idée de l’être humain comme libérateur. Les animaux ne sont pas sans voix – et nous ne sommes pas leurs sauveurs, mais leurs alliés.

Agnes Trzak met en garde contre l’utilisation des facultés cognitives et physiques comme critères de considérations morales. Elle présentera une histoire intime de sa relation avec ses animaux domestiques, afin de démontrer le danger d’attribuer moins d’humanité, de personnalité, d’agentivité ou de valeur aux individus que la société restreint – qu’ils soient humains ou non.

PROGRAMME
20:00  Accueil
20:05  Geertrui Cazaux : Stories of animal resistance. About human saviorism and not so-voiceless animals
20:30  Agnes Trzak : The Moment We (don’t) Compare Disability and Animality
21:00  Questions-réponses avec Agnes Trzak, Anaïs Van Ertvelde & Olave Nduwanje
21:30  Fin

Agnes Trzak vit avec son chien et ses compagnons humains à Berlin où elle travaille comme éducatrice d’inclusion pour enfants et leurs adultes. Sa pratique est toujours sous-tendue par ses écrits théoriques sur les systèmes de répression qui se chevauchent. Elle montre de quelles manières les modes dominants de construction et de représentation de pensées, de langage verbal et d’environnement physique influencent différents êtres marginalisés, humains ou non humains.

Geertrui Cazaux s’engage depuis 25 ans en faveur des droits des animaux. Après ses recherches doctorales sur l’anthropocentrisme et le spécisme en criminologie, elle a travaillé dans le domaine de l’aide à la jeunesse et comme conseillère politique. Désormais à la retraite en raison d’une maladie chronique, elle et son mari prennent soin, chez eux, d’animaux adoptés.


A Series of More-Than-Human Encounters is a presentation by VUB Crosstalks & Kaaitheater | curated by Kaaitheater and VUB Crosstalks in dialogue with Olave Nduwanje, Mathieu Charles, Mariska Jung, David Weber-Krebs and Geertrui Cazaux.

There's more

Anita L. Allen

Privacy Through the Lenses of Race and Gender

talk En ligne

Privacy Through the Lenses of Race and Gender
Privacy Through the Lenses of Race and Gender

talk

lu 08.03.21

Comment l’origine et le genre déterminent-ils dans quelle mesure on peut invoquer la protection de la vie privée et des données personnelles ? Durant cette Journée internationale des femmes, Anita L. Allen, professeure de droit et de philosophie, répondra à cette question.

Lexicon for the Series of More-Than-Human Encounters

Lexicon for the Series of More-Than-Human Encounters
Lexicon for the Series of More-Than-Human Encounters

Article

lu 08.02.21

Ce lexique est conçu comme un outil pour la série de conférences intitulée Series of More-Than-Human Encounters. A chaque conférence, nous filtrons de nouveaux termes et les ajoutons ici..

VIDEO: (Dis)ability and Animality

VIDEO: (Dis)ability and Animality
VIDEO: (Dis)ability and Animality

Vidéo

me 24.03.21

A Series of More-Than-Human Encounters #3. Lors de cette double conférence, il sera question de la libération des animaux d’une part et d’êtres humains handicapés, d’autre part. Comment le spécisme et le capacitisme s’entrecroisent-ils et sont-ils reliés à d’autres « -ismes » au sein d’un système oppressif ?