Guy Cassiers/Toneelhuis & Toneelgroep Amsterdam [BE/NL] Toneelhuis & Toneelgroep Amsterdam

De welwillenden

De welwillenden
De welwillenden

02.06 – 04.06.2016

La face la plus sombre du comportement humain

En 2006, Jonathan Littell a publié Les Bienveillantes, un roman à la fois primé et critiqué, parce qu’il aborde l’extermination des Juifs durant la Seconde Guerre mondiale du point de vue d’un coupable, l’officier des SD (les services de renseignements nazis) Max Aue, qui nous rappelle que dans des circonstances « propices », tout un chacun peut devenir un criminel. Littell montre que le IIIe Reich n’était pas peuplé d’une proportion démesurée de monstres et de pervers, mais de citoyens ordinaires, que le national-socialisme a collectivement poussés vers la folie meurtrière absolue. Il entraîne le lecteur dans la tête du coupable et le place de ce fait dans une position d’identification inconfortable.

Avec Les Bienveillantes, Guy Cassiers affronte la face la plus sombre du comportement humain : la pensée nazie et l’extermination des Juifs. Comment cela a-t-il pu se passer au cœur de l’Europe ? Quelles transformations politiques, idéologiques, sociales et psychologiques ont pu engendrer cette violence/barbarie et lui donner libre cours ? Le fondement politique chancelant de l’Europe et la montée des partis d’extrême droite et xénophobes confèrent une urgence exceptionnelle à ce projet.

Dans sa mise en scène, Guy Cassiers se concentre sur le séjour d’Aue dans trois villes qui jouent un rôle central dans le roman : Kiev, Stalingrad et Berlin. Chaque ville est une étape qui se rapproche de l’apocalypse totale. L’ensemble de la Toneelhuis est renforcé par cinq comédiens du Toneelgroep Amsterdam qui composeront un carrousel de personnages autour de la figure de Max Aue.

#bignames #destruction


tekst Jonathan Littell | bewerking Guy Cassiers, Erwin Jans | op basis van de Nederlandse vertaling van Jeanne Holierhoek en Janneke van der Meulen | regie Guy Cassiers | dramaturgie Erwin Jans | met Katelijne Damen, Aus Greidanus Jr., Abke Haring, Kevin Janssens, Hans Kesting, Alwin Pulinckx, Bart Slegers, Johan Van Assche, Jip van den Dool, Vincent Van Sande en afwisselend in de rol van jonge violist: Diego De Ridder, Victor Van Gorp, Otto Back, Henry Giesbertz, Erik Paans | kostuumontwerp & scenografie Tim Van Steenbergen | video-ontwerp Frederik Jassogne | geluidsontwerp Diederik de Cock | lichtadvies Bas Devos | productie Toneelhuis, Toneelgroep Amsterdam | coproductie deSingel | in samenwerking met Le Phénix, Scène nationale de Valenciennes (FR), Maison de la Culture d’Amiens (FR), Istanbul Theatre Festival (TR), Festival Temporada Alta (ES), Festival RomaEuropa (IT) | met de steun van het Creatief Cultuurprogramma van de Europese Unie