Tine Van Aerschot

De gemiddelde God of het megalomaan minderwaardigheidscomplex

De gemiddelde God
De gemiddelde God

21.01 – 22.01.2022

Le nouveau spectacle de Tine Van Aerschot est à la croisée du service religieux catholique, de la conférence d'un parti politique, d'une soirée Tupperware et d'une célébration occulte du solstice d'hiver. On y fait des déclamations, des pots fermés sont ouverts et refermés, et les démons ont le champ libre. Le langage est manipulateur, tandis que mensonges et secrets sont confondus avec la vérité et le bien commun. Tout peut basculer à tout moment et rien n'est ce qu'il paraît.

On retrouve sur scène les actrices Lois Lumonga Brochez, Aurelie Di Marino et Mira Bryssinck – qui jouent Dieu, le Diable et le Narrateur. Le public joue également un rôle, celui du chœur, de la communauté, du peuple : tout le monde chante, prie et exorcise. Et à la fin, on espère que tout le monde en sait encore moins qu'au début.

Un spectacle par et avec met Tine Van Aerschot, Lois Lumonga Brochez, Mira Bryssinck,  Aurelie Di Marino.

•  Tine Van Aerschot est une artiste visuelle et réalise des performances depuis 2006. La plupart d'entre elles ont été jouées au Kaaistudio's, dont notamment It concerns love, when in doubt, duck, et we are not afraid of the dark. La précision, l'humour, le langage et la fragilité sont toujours au cœur de sa pratique théâtrale.


tekst en concept Tine Van Aerschot | spel Lois Lumonga Brochez, Mira Bryssinck, Aurelie Di Marino | licht en techniek Luc Schaltin | muziek Lois Lumonga Brochez | muzikale ondersteuning Nabou Claerhout | productieleiding Isabelle Vander Stockt | management Klein Verzet | verspreiding Astrid De Haes | productie TREVOR vzw | coproductie Kaaitheater, Campo, Vooruit, Kunstenwerkplaats Pianofabriek, Buda | met de steun van de Vlaamse Gemeenschap

gebedenboekje

There's more

Lees meer - De gemiddelde God

Lees meer - De gemiddelde God
Lees meer - De gemiddelde God

article

ve 21.01.22

Voor Tine Van Aerschot was het katholieke geloof een aanleiding om demagogie en het verlangen naar macht in onze samenleving maar ook in onszelf onder de loep te nemen. Het is een onderwerp dat ze al vaker zijdelings benaderde in haar voorstellingen. Hoe moeten we ons tot deze vormen van machtswellust en demagogie verhouden? En hoe maken we dit voelbaar op het podium?