Els Dietvorst

Art-Coeur-Merci

Art-Coeur-Merci
Art-Coeur-Merci

03.05.2014

Un chasseur-cueilleur urbain

L’artiste et documentariste Els Dietvorst est fascinée par les personnes qui vivent en marge de la société. Ainsi, le conflit social est un thème récurrent dans son œuvre. Il en va de même dans Art-Coeur-Merci, inspiré de la vie du Camerounais ACM (Art-Cœur-Merci).  

Dietvorst l’a rencontré il y a huit ans. Il survivait dans un taudis le long du canal Bruxelles-Charleroi, aux abords de la ville. En tant que chasseur-cueilleur urbain, il grappillait de-ci de-là sa nourriture et s’habillait avec les vêtements que nous abandonnons dans les conteneurs d’Oxfam. Bien qu’il ne fût pas une charge pour son environnement et ne causât aucun ennui, on l’a chassé et rasé son taudis. ACM était fort et fragile, un artiste (de la vie).  

La projection de film sur plusieurs écrans et la performance d'Angélique Wilkie, inspirée du texte I'm going to my chickens d'Els Dietvorst, nous invitent à faire une halte face aux choses essentielles de la vie, mais aussi face aux développements urbains et économiques, la mondialisation du marché et l’individualisme croissant.

• Lors de Burning Ice #5 (2012) et #6 (2013), nous avons présenté The Black Lamb, un projet de film et de site internet dont nous montrerons à la fin de cette saison le résultat « final », dans le cadre du Kunstenfestivaldesarts. Du 15/09 au 15/10, Argos présente (en partenariat avec le Kaaitheater) une installation autour de The Black Lamb.

 

Expo: One Was Killed for Beauty, the Other One Was Shot, the 2 Others Died Naturally
ouverture Sa 3/05 18:00>21:00 | expo 4/05>29/06 Me>Di 11:00>18:00 13 rue du Chantier, 1000 Bruxelles | € 5/3

À travers la vidéo, mais aussi le dessin ou l’écriture, Els Dietvorst explore des thèmes tels que le conflit social et l’exclusion. Il y a quelques années, celle qui s’autoproclamait « artiste urbaine » a déménagé dans le petit village irlandais de Duncormick, où elle vit et travaille depuis lors au rythme des éléments. Elle revient à Bruxelles pour présenter une série d’œuvres sur la migration et l’adaptation à de nouvelles conditions de vie.