Michiel Vandevelde [BE]

Andrade

Andrade
Andrade

29.11 – 30.11.2017

Qui mange et qui est mangé ?

En 1928, Oswald de Andrade écrit son Manifeste anthropophage dans lequel il milite pour la consommation, la digestion et l’évacuation sous une forme différente des cultures colonisées. Avec le manifeste d’Andrade à l’esprit, Michiel Vandevelde se demande ce qu’on pourrait considérer comme « invasif » dans les espaces publics de l’Occident. Dans une tentative de créer une nouvelle culture, il se munit de clips vidéo et de films publicitaires. Ce qui subsiste en fin de compte est un solo intime et explosif. Du fait qu’il y brasse toute la musique et la danse de ses spectacles précédents, on découvre une synthèse de la quête de Vandevelde d’une culture encore inexplorée jusqu’à présent. La question clé reste cependant toujours : qui mange et qui est mangé ?

• Michiel Vandevelde – artiste en résidence au Kaaitheater, diplômé de PARTS et corédacteur en chef de la revue Etcetera et curateur de Extra City – était déjà à l’affiche du Kaaitheater avec Antithesis, the future of the image (2015) et Our times (2016). Cette saison, il présente également Paradise Now (1986-2018) avec fABULEUS et un groupe de jeunes danseurs.

« Mais nous n’avons jamais admis la naissance de la logique parmi nous. » – Oswald de Andrade (Manifeste anthropophage)


choreography Michiel Vandevelde | danced by Bryana Fritz | feedback Dries Douibi, Maria Rossler | production mennomichieljozef vzw | co-production Kaaitheater | residencies Kaaitheater, Pianofabriek, Vooruit, STUK, De Grote Post, PACT Zollverein

Sujets apparentés

Michiel Vandevelde

Michiel Vandevelde
Michiel Vandevelde

article

je 22.12.16

La version abrégée de l'interview avec Michiel Vandevelde.

Michiel Vandevelde & fABULEUS

Paradise Now (1968-2018)

performance danse

Paradise Now (1968-2018)
Paradise Now (1968-2018)

production

sa 12.05 - di 13.05.18

Juillet 1968, festival d’Avignon. La première du spectacle légendaire Paradise Now par The Living Theatre. Les acteurs tentent de déclencher une révolution en stimulant le public et en l’entraînant dans un trip extatique. Un demi-siècle plus tard, Michiel Vandevelde part avec une nouvelle génération de jeunes personnes à la recherche des vestiges de l’héritage de mai 68.