#tender

Vous aimez les spectacles subtils

Femke Gyselinck

Moving Ballads

danse musique

Moving Ballads
Moving Ballads

danse

je 01.10 - ve 02.10.20

Dans Moving Ballads, Femke Gyselinck prend le mot « ballade » à la lettre : une chanson à danser. Inspirée par la légende du folk Joni Mitchell, elle nous invite ainsi à rechercher les liens entre la musique, les mots, les mouvements. Bienvenue dans ce no man’s land où c’est à peine si les mouvements ne se mettent pas à parler.

Myriam Van Imschoot & HYOID

newpolyphonies

performance musique

newpolyphonies
newpolyphonies

performance

sa 21.11 - di 22.11.20

Que peut signifier l’héritage musical de la polyphonie aujourd’hui ? Myriam Van Imschoot s’est inspirée des insectes, des marches pour le climat et des récentes manifestations contre les restrictions budgétaires dans les arts et le monde associatif. Un groupe de chanteurs bruxellois partage la scène avec l’ensemble vocal HYOID. Ils évoluent en toute cohérence dans un chant de masse, souvent à la limite de l’audible.

Kyoko Scholiers

Misconnected

installation

Misconnected
Misconnected

installation

je 03.09 - di 13.09.20

Kyoko Scholiers a fait voyager une année durant une cabine téléphonique. Lors de Misconnected, vous entrez dans la cabine et vous y entendez un montage sonore de cinq minutes. Vous êtes brièvement témoin des lamentations qu’un des interlocuteurs a confiées à Scholiers au cours de cette année.

Benjamin Verdonck

De tijger eet de zebra en de vogel vliegt verschrikt weg

théâtre

De tijger eet de zebra en de vogel vliegt verschrikt weg
De tijger eet de zebra en de vogel vliegt verschrikt weg

théâtre

ve 19.06 - sa 20.06.20

Attention: ce spectacle est annulé afin d’éviter la propagation du nouveau coronavirus.

Benjamin Verdonck construit et actionne un planétarium insolite fait de ruban adhésif, de cordelettes et de carton.

Daniel Linehan

sspeciess

danse

sspeciess
sspeciess

danse

ve 12.06 - sa 13.06.20

Attention: ce spectacle est annulé afin d’éviter la propagation du nouveau coronavirus.

Daniel Linehan crée une chorégraphie dans laquelle lumière, scénographie, costumes, mouvements et musique occupent successivement l’espace central pour ensuite s’estomper et céder la place aux autres. Ce mouvement perpétuel d’émergence et de disparition constitue un jeu dans lequel des éléments passés inaperçus attirent soudain l’attention, menant à des moments inattendus et à un sentiment de surprise.