Kate McIntosh

To Speak Light Pours Out

To Speak Light Pours Out
To Speak Light Pours Out

01.04 – 02.04.2022

On dit que lorsque nous sommes tous·tes en train d’écouter ensemble dans le même espace, les battements de notre cœur peuvent finir par se synchroniser.
Mais pas notre respiration, qui restera polyrythmique. 
On dit que l'écoute est peut-être le plus complexe de tous les comportements humains.
Écouter est un état de tension.
(Écouter au-delà des différences.)
(Écouter plus loin que l'on peut voir.)

– Kate McIntosh

La dernière performance de Kate McIntosh mêle le travail de plusieurs auteur·ices, compositeur·ices et interprètes. To Speak Light Pours Out vous plonge dans un espace d'écoute puissant : il tisse un univers où les rythmes, les voix, les textes et leurs significations se façonnent et se canalisent mutuellement. Laissez-vous emporter par des beats polyrythmiques exaltants et l'énergie brute de voix superposées qui libèrent des images sonores et parlées, à la fois politiques et poétiques, libératrices et activatrices.

To Speak Light Pours Out est une invitation à profiter des énergies aiguisées de la perturbation positive et de la possibilité résolue. Une ode à la soif de transformation, de résistance et de nouvelles manières d’être !


Le samedi sera une version XL extra exubérante : lâchez vos animaux !

La salle du Kaaitheater oscillera entre club de lecture et rave, comme une romance de nuit de printemps, comme un café musical, comme l'atterrissage sur la lune, comme caresser son animal préféré, comme rejoindre la résistance ensemble.

Les auteur·ices qui ont donné des textes pour To Speak Light Pours Out ouvriront la soirée avec leurs langues comme leurs esprits aiguisés : ils·elles vous feront découvrir le pouvoir politique des mots. Après la représentation, il y aura des performances de percussion, suivies de sets de DJ, de drinks au bar mobile et de danse endiablée pour tout le monde.


• Le travail de Kate McIntosh transcende les frontières de la performance, du théâtre, du concert, de la vidéo et de l'installation. Ces dernières années, elle a impliqué le public - littéralement - de plus en plus étroitement dans son travail : dans Worktable ou le sensoriel In Many Hands, par exemple, le public étant tant impliqué en tant que participant·e actif·ve que spectateur·ice.


a project by Kate McIntosh | in collaboration with Ghyslaine Gau, Arantxa Martinez, Anja Müller & Stina Fors | light design Minna Tiikkainen | sound design Stefan Schneider | stage realisation & studio assistance Anda Skrejane | music composition Katharina Ernst, Beatrice Graf | text by or inspired by a.o. Season Butler, Jo Randerson, Rebecca Tamás, Bek Coogan, Paul B. Preciado, Tim Etchells, Astrid Korporaal, Elders of the Hopi Nation, Alice MacKenzie, & Ebba Petrén | production direction Sarah Parolin | light, sound & stage direction Michele Piazzi | technical support Hanna Kritten Tangsoo | administration Laura Deschepper | artistic adviceTim Etchells & Sarah Parolin | cooks Hìla Lahav, Silvia Feliziani & Wim May | production S P I N vzw | co-production Kaaitheater, Voo?uit, BUDA, PACT Zollverein, Künstlerhaus Mousonturm, Residenz Schauspiel Leipzig, Black Box teater, BIT Teatergarasjen, Rosendal Teater, SPRING, Wiener Festwochen | funded by Vlaamse Overheid, Vlaamse Gemeenschapscommissie | supported by the NATIONALES PERFORMANCE NETZ Coproduction Fund for Dance, which is funded by the Federal Government Commissioner for Culture and the Media | residency Tanzfabrik (Berlin), Centrale Fies_Passo Nord (Dro) | thanks to Hans Bryssinck, Diederik Peeters, Laura Deschepper, Elisa Demarré, Josh Rutter, Gäel Santisteva, Lazara Rosell Albear, Pieter Ampe, Ntando Cele, Jonathan Bepler, Steve Heather, Andy Wright, Marc Lohr, Kazehito Seki, Fritz Welch, Daria Gatti, Daniel Blanga Gubbay, Daniela Bershan, Valentina Desideri, Emily Beausoleil, Jacopo Lanteri, Lola Rubio, public in private studio (Berlin) | S P I N is structurally supported by BUDA Kunstencentrum for the period 2017-2021