Petra Van Brabandt [BE]

To Heat By Melting

16.11.2018

Qu’ont en commun La Naissance de Vénus de Cabanel, L’anthropométrie de l’Époque bleue de Klein et la notion d’auto-oblitération de Kusama ? Qu’est-ce qui relie La pisseuse de Picasso et les aquarelles de Marlene Dumas ? Selon la philosophe Petra Van Brabandt, ces œuvres déploient une esthétique humide qui se réalise par l’interaction perceptuelle avec l’humidité. Cela génère une forte résonance érotique et produit des effets viscéraux dans le corps du spectateur. L’art pornographique queer a radicalisé cette esthétique humide en prenant conscience de son potentiel viscéral, moteur et tactile dans un projet liquéfiant, émancipateur et positivement sexuel.