Thomas Ryckewaert [BE]

Move 37

Move 37
Move 37

22.10.2019

Move 37  fait référence à une partie historique de jeu de go, le plus ancien jeu de plateau au monde. Au 37e coup, le réseau neuronal artificiel AlphaGo développé par Google l’emporte sur le champion du monde de la discipline, Lee Sedol. Personne ne s’attendait à ce qu’une machine puisse battre un humain à ce jeu.

Pour sa lecture performance Move 37, Thomas Ryckewaert se penche sur l’intelligence artificielle et la cosmologie. Avec le cosmologue Thomas Hertog (KU Leuven), il cherche des moyens de révéler l’étrangeté extrême. « Nous nous heurtons aux limites de notre connaissance en entendant les notions cosmologiques de Hertog, ce qui constitue une expérience qui touche à l’étrangeté, mais à l’humilité aussi », explique Ryckewaert. Tout est remis en question : l’humain devient extraterrestre, l’ordinateur devient intuitif, les sens nous trompent et le robot rêve.

• Thomas Ryckewaert a étudié la biologie, la philosophie et le théâtre. Des centres d’intérêt qui se rejoignent dans ses œuvres théâtrales. En 2017, il a présenté Golem au Kaaitheater.

 

«  Move 37 n’est pas juste une lecture performance classique, mais en même temps une sorte de film de David Lynch dans lequel il se passe des choses inexplicables.  » – E-TCETERA


directed by Thomas Ryckewaert | with Thomas Hertog, Thomas Ryckewaert | dramaturgy Kristof Van Baarle | scenography Erki De Vries | light Peter Quasters | sound Jürgen Deblonde | video Paul Van Caudenberg | assistant director Sibran Sampers | internship Margarida Ramalhete | production assistant Charlotte Cornelissen | management Karen Feys | co-production Platform 0090, Institute for Theoretical Physics (KULeuven), deSingel Internationale Kunstcampus, Het Laatste Bedrijf | in cooperation with WP Zimmer, BUDA | made possible with the support of the Belgian Federal Government Tax Shelter system, Gallop Taks Shelter and the Flemish Government