Marc Vanrunxt / kunst/werk & Jan Martens [BE]

lostmovements

lostmovements
lostmovements

28.02 – 01.03.2019

Les chemins artistiques de Marc Vanrunxt et de Jan Martens se sont déjà régulièrement croisés et se rencontrent à présent dans un solo pour Jan Martens. Vanrunxt a fait partie de cette vague innovante de la danse au début des années 80 en Flandre. Quelques générations plus tard, Jan Martens assure avec verve la relève et la poursuite de cette vague. Dans lostmovements, ils partent en quête de mouvements perdus et oubliés. Ou s’agit-il plutôt d’archiver des mouvements à venir, de mouvements négligés, de nouvelles intentions et ambitions pour (l’avenir de) la danse ? On aurait tout aussi bien pu y voir un prélude au passé de la danse, de ses mouvements, motifs et motivations.

• Au cours des vingt dernières années, Marc Vanrunxt a développé une œuvre intègre. Discografie, ZEIT et Extraction, entre autres, étaient précédemment au programme du Kaaitheater. Jan Martens a réalisé, entre autres, The Dog Days Are Over et Sweat Baby Sweat, tous deux présentés au Theaterfestival.


concept Marc Vanrunxt & Jan Martens | performance Jan Martens | set design Katleen Vinck | lighting design Stef Alleweireldt | technique Michel Spang | production Grip & Kunst/Werk | international distribution A Propic/Line Rousseau & Marion Gauvent | co-production deSingel internationale kunstcampus

Sujets apparentés

Bahar Temiz & Marc Vanrunxt

White on White

danse

White on White
White on White

danse

me 27.02.19

De quels mouvements ou fragments de mouvement se souvient un danseur après des années d’entraînement et d’expérience scénique ? Dans la première partie de son solo pour la danseuse Bahar Temiz, Vanrunxt étudie la force et la possible signification du mouvement à travers le souvenir. Dans la seconde partie, Temiz se bat contre un « disco-drone » qui fonctionne au ralenti : une scène comme un long éclair qui perdure indéfiniment.