Maatschappij Discordia & de Roovers [NL/BE]

Liebe Jelinek of is liefde een naar sprookje?

Liebe Jelinek
Liebe Jelinek

29.04 – 30.04.2020

« Je ne suis pas un monstre, mais j’écris sur ce qui anéantit. Les gens se pâment d’aventures romantiques sous le coucher du soleil à Majorque. Mais qui fait le sale travail ? C’est moi qui dois le faire. C’est moi qui ramasse la merde des sentiments. C’est ma tâche. Dans la littérature, je suis une femme qui ramasse les débris, la femme à la poubelle. Je suis la préposée au traitement des déchets d’amour. » – ELFRIEDE JELINEK

En quête de compréhension de l’amour, Maatschappij Discordia se plonge dans les écrits du Prix Nobel de littérature, l’Autrichienne Elfriede Jelinek. Là où Marguerite Duras les emmenait la saison passée dans la tentative de toute une vie de mettre en paroles une première expérience amoureuse, Discordia se heurte d’emblée à de la provocation chez Jelinek. Quelle image l’écrivaine – une championne dans la mise à nu des clichés – brosse-t-elle de l’amour ? Et de l’expérience féminine de l’amour ? Les comédiens puisent dans des passages de romans, des interviews et bien sûr dans Drames de princesses – qui donne la parole à des icônes mortes (ou poussées vers la mort) comme Jackie Kennedy, Sylvia Plath et Ingeborg Bachmann. L’écrivaine Marie Louise von Franz vient aussi à la rescousse et nous tend, tel un miroir préfreudien, des motifs d’héroïnes de contes de fées comme La Belle au Bois dormant et Blanche-Neige.

Liebe Jelinek constitue la partie 10 de la série Weiblicher Akt dans laquelle la perspective féminine forme chaque fois le point de départ. Les quatre parties précédentes de la série ont été jouées aux Kaaistudio’s. Dans cette 10e partie, la comédienne Sara de Bosschere de la compagnie De Roovers partage la scène avec Discordia.


van en met Sara de Bosschere (de Roovers), Annette Kouwenhoven, Miranda Prein en in een speciale rol Jan Joris Lamers | productie Maatschappij Discordia, in coproductie met de Roovers