Dood Paard [Amsterdam]

J.C.

J.C.
J.C.

16.12 – 17.12.2005

Dood Paard interprète toutes ses adaptations de Shakespeare en une série. Trois tragédies « romaines » sur la violence politique et une comédie qui raconte la violence de l’amour :
Titus (1997, d’après Titus Andronicus), les prémices sanglantes
J.C. (1999, d’après Jules César), chef-d'œuvre de démagogie
Coriolanus (2001, d’après Coriolan), les luttes d’une démocratie naissante
Zomernachtliefde (2005, d’après Songe d’une nuit d’été), la révélation de l’amour véritable

Titus Andronicus, Jules César et Coriolan, les trois tragédies romaines de Shakespeare parlent de pouvoir, de guerre, de politique, de violence, d’effusions de sang, de vengeance et d’orgueil. Dood Paard les met en scène d’après l’ordre chronologique dans lequel Shakespeare les a écrites.
   Zomernachtliefde est un nouveau spectacle, interprété en collaboration avec Tg Monk. Avec cette pièce, la compagnie s’engage dans une nouvelle voie dans leur interprétation de l’œuvre de Shakespeare : car ce conte innocent, adapté par Dood Paard et Monk, prend un caractère effrayant.

L’adaptation et la traduction des quatre pièces de Shakespeare sont de Kuno Bakker et Manja Topper. Les traductions, d’un style lumineux et concret, respectent scrupuleusement le vocabulaire de Shakespeare et sa puissance poétique tout en maniant un langage contemporain. Elles restituent à la fois le ton direct et brutal de l’écriture originale et la vision qu’en a Dood Paard.
   Les spectacles partagent également un langage visuel puissant : des étendards frappés du logo de Heineken, des seaux de sang, une averse, des dessous de Versace. Ils sont à la fois ridicules et émouvants, rhétoriques et banals, théâtraux et filmiques.


de/avec/par Kuno Bakker, Gillis Biesheuvel, Günther Lesage, René Rood, Manja Topper, Oscar van Woensel, Iwan Van Vlierberghe