SPIN [BE]

Imagine Work

Imagine Work
Imagine Work

21.09.2013

Le travailleur flexible sous les feux de la rampe

Ces dernières décennies, notre environnement professionnel est devenu de plus en plus compétitif et quasi totalement individualisé. Un emploi fixe pour la vie paraît être l’apanage d’un monde révolu. Aujourd’hui, il est question de « flexi-sécurité, de flexibilité du travail, de free-lance, de formation permanente, etc. » La frontière entre la vie et le travail, entre les amis et les collègues, entre le temps libre et le temps de travail s’estompent toujours plus. « Être » et « travailler » sont synonymes.

Dans Imagine Work, le collectif SPIN se demande dans quelle mesure l’artiste-entrepreneur indépendant et flexible d’aujourd’hui – qui passe d’un projet à l’autre, travaille dans des bureaux, des cafés, et des studios quelque part dans le monde, et est disponible à chaque heure du jour – est un prototype du travailleur dit flexible.

Imagine Work est un exercice d’imagination pour chercher une possible solution de substitution. Peut-on créer de l’art dans un environnement radicalement différent et sous d’autres conditions ? Où se situent les possibilités d’une approche différente ?

GUESTS
Mark Fisher (author of 'Capitalist Realism, Is There No Alternative?')
Gilad Reich and Yael Messer (curators of the exhibitions 'Time/Resistence' and 'Our Work is Never Over')
Hiroya Hirano (researcher on Basic Income and 'temporal autonomy')
Siegmar Zacharias (WOW-WE WORK HERE)


SPIN is an artist-run production and research platform initiated by the Brussels-based artists Hans Bryssinck, Diederik Peeters, Kate McIntosh and art workers Els Silvrants-Barclay and Ingrid Vranken | a House on Fire project; with the support of the culture program of the European Union