NTGent/Peter Verhelst

Hotel Malaria

Hotel Malaria
Hotel Malaria

01.04 – 03.04.2015

Etre vu par un autre

Un homme d’un certain âge et une jeune femme ont dressé et signé un contrat. L’homme accueille la jeune femme dans sa maison. Elle y restera, ainsi stipule le contrat, « jusqu’à ce qu’ait lieu ce qui doit avoir lieu ».

Le spectacle ressemble à un film : flash-back, rêves hallucinatoires, bruits – sommes-nous à Bangkok ? Lors de certaines conversations, l’homme et la femme se dévoilent. Est-elle une prostituée ? Une infirmière ? Et qu’a-t-elle à voir avec le plaidoyer de l’homme pour une existence excessive ? Tous deux rendent le public complice du désir à la fois le plus universel et le plus intime : être vu par un autre.Le spectacle est un hommage au réalisateur français décédé récemment, Alain Resnais.

Dans le cadre de cette production, nous présentons des installations dans lesquelles Verhelst fait montre de ses affinités artistiques avec des plasticiens comme Johan Tahon et Maud Bekaert.

• Peter Verhelst est poète, auteur dramatique et metteur en scène. Pour NTGent, il a mis en scène Lex, Julius Caesar, Nero, Africa… En mars 2014, il a créé avec Wim Opbrouck et Christoph Homberger un étonnant Parsifal.


Dans le cadre de cette production, le Kaaitheater présente un certain nombre d’installations dans lesquelles Verhelst fait montre de ses affinités artistiques avec des plasticiens comme Johan Tahon et Maud Bekaert. Ce qu’on pourra certainement voir aux Kaaistudio’s : Meer van tranen, une installation de Johan Tahon autour d’un pleurant en plâtre dont les larmes forment une mare. Dans Huis van de druppelende stenen, une création de Verhelst et Bekaert, le public est invité à inscrire ses souhaits sur de petites notes et à les brûler ensuite. La cendre de ces notes se mêle à des gouttes qui sourdent de pierres et la mixture est étalée sur une sculpture de Tahon.

Tous les soirs, Peter Verhelst est présent pour une discussion d’après spectacle, chaque fois à partir d’une autre perspective.


tekst & regie Peter Verhelst | spel Lien Wildemeersch & Bert Luppes | muziek Kreng (Pepijn Caudron) | productie NTGent