Radouan Mriziga

Akal – the earth

Akal
Akal

20.01 – 21.01.2022

Est-il possible d'utiliser la chorégraphie pour combler les lacunes de notre mémoire historique ? Dans Akal, le nouveau volet de sa dernière trilogie, Radouan Mriziga s'intéresse une fois de plus aux savoirs des Imazighen, le peuple indigène d'Afrique du Nord. Leur culture orale n'a pas été reconnue pendant des siècles mais pour Mriziga, elle offre une source d'inspiration pour l'avenir. Chaque partie de la trilogie est un solo pour une danseuse et est centrée autour d'une figure mythologique féminine qui, à sa manière, incarne et transmet le savoir de la culture amazighe.

Akal (Terre en tamazight) est axée sur l'ancienne déesse égyptienne Neith, qui guide les âmes des morts vers l’inframonde. Pour ce solo, Mriziga a invité la danseuse, chanteuse et chorégraphe rwandaise Dorothée Munyaneza. Vous assisterez dans un cadre intime, à un mélange de rituels, de danse traditionnelle, d'architecture, de contes, de chants, de poésie et de rap. Ce regard neuf posé sur un passé d’oppression vous fait rêver d'un avenir plus inclusif.

• Le chorégraphe et danseur Radouan Mriziga a suivi une formation en danse à Marrakech ainsi qu'en Tunisie, et a poursuivi son parcours à PARTS à Bruxelles. Depuis 2014, il est soutenu par le Centre des arts nomades de Moussem. De 2017 à 2021, il a été artiste en résidence au Kaaitheater.


concept & choreography Radouan Mriziga | by and with Dorothée Munyaneza | movement transmission Maïté Minh Tâm Jeannolin, Sondos Belhassen | research support Esther Severi, Hajar Ibnouthen | scenographic concept Estelle Gautier, Tewa Barnosa, Radouan Mriziga | visual artist Tewa Barnosa | light design Estelle Gautier, Tewa Barnosa | technical director Estelle Gautier | costumes Lila John | production A7LA5 | in collaboration with Something Great | co-production Kaaitheater, De Singel, Tanzquartier Wien, PACT Zollverein, Festival de Marseille, Walker Art Center, Wexner Center for the Arts, Contemporary Arts Center, C-Mine | distribution & tour management Something Great | funded by De Vlaamse Overheid