Jonathan Burrows & Matteo Fargion [BE/UK]

A Not Very Subtle Representation of Resilience through Dance + Cheap Lecture

A Not Very Subtle Representation of Resilience through Dance + Cheap Lecture
A Not Very Subtle Representation of Resilience through Dance + Cheap Lecture

17.12 – 19.12.2009

Un brossage de dents avec la mauvaise main

En 1988, le danseur et chorégraphe anglais Jonathan Burrows rencontre le musicien et compositeur italien Matteo Fargion. Depuis, ils ont créé et interprété ensemble plusieurs duos particulièrement drôles et intelligents. Le Kaaitheater a présenté à plusieurs reprises la trilogie Both Sitting Duet, The Quiet Dance et Speaking Dance. Burrows et Fargion forment un duo enjoué et comique sur scène : avec une joie enfantine, ils exécutent des mouvements simples en apparence, accompagnés, ou non, de sons. Les modifications inattendues dans la succession et le rythme des mouvements génèrent une virtuosité musicale fascinante, qui ne se prend cependant pas trop au sérieux. Des erreurs ou des quasi-erreurs suscitent avant tout beaucoup de plaisir, tant chez les exécutants que chez les spectateurs.

Ce que Burrows et Fargion réalisent sur scène témoigne d’intelligence, de vivacité et d’une conscience attentive de l’autre. Le public qui assiste à leurs spectacles ressent un grand sentiment de liberté et un plaisir intense. Burrows a un jour affirmé que la danse qu’il a découverte et développée avec le musicien Fargion ressemble à « un brossage de dents avec la mauvaise main ».

En ce moment, Burrows et Fargion travaillent à un nouveau spectacle dont la première partie, Cheap Lecture, a été créée plus tôt dans l’année à Maasmechelen. Comme le titre l’annonce, l’un des points de départ de cette première partie est un texte : des mots, qui ne sont pas uniquement utilisés pour leur signification, mais aussi pour leur sonorité, leur rythme, leur matérialité.

La saison passée, le Kaaitheater a présenté le spectacle ingénieux et intrigant de Burrows, Stop Quartet (1996).

« Deux clowns à moitié chauves, qui se ressemblent fort, mais ne sont certainement pas identiques, habillés de la même façon. (…) des personnages humains simples, sculptés, avec un vocabulaire de mouvements et de sons limité de manière comique (ou tragique). » – Tim Etchells (Forced Entertainment)


Le marché de Noël, qui se prolonge à Bruxelles jusqu'au 3 janvier, est susceptible de causer des embouteillages et des difficultés pour garer sa voiture. Veuillez en tenir compte. Le Kaaitheater et les Kaaistudio's sont facilement accessibles en transports publics! (plus d'infos)